lienlien


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En science, la seule constante est le changement. (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Jeu 4 Sep - 20:41


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Il était environ 16h, et je venais de sortir de l'amphithéâtre de mon cours de lettres classiques qui s'était avéré assez ennuyeux aujourd'hui, mais bon.. C'est avec mon sac à bandoulière en cuir noir sur l'épaule que je me dirigeais vers le bus, près à rentrer chez moi. Et je n'avais qu'une envie : rentrer chez moi, et prendre ce pot de glace Ben & Jerry's au cookie qui n'attendait que moi pou le manger devant un épisode d'une de mes séries. Je me posais alors sur un des sièges du bus, des écouteurs dans mes oreilles avant de sentir mon téléphone vibrer, mon frère. " J'espère que tu as tes clefs, frérot, parce que je suis partit bosser. Ouais, je sais, normalement je bosse pas ce soir et on devait se faire une soirée film, mais là.. pas le choix ! Mon boss m'a appelé en catastrophe parce qu'il y a un des mecs qui manque à l'appel.. Bref, je t'ai laisser un peu d'argent si tu veux te commander quelque chose, et soit sage. " Je fis une légère grimace à son message et lui répondais rapidement avant de le ranger dans la poche de ma veste. Une fois à mon arrêt, je ne tardais pas à descendre pour finalement, descendre une grande avenue et arriver devant notre immeuble. J'entrais le code de la porte de l'immeuble avant de rentrer dans l'ascenseur. Je fouillais dans mon sac pour trouver mes clefs avant de sourire en les trouvant et une fois au dernier étage, je trottinais presque pour arriver jusqu'à la porte de notre appartement. Je coupais ma musique, et déverrouillais la porte rapidement. Mes chaussures retirées et la porte refermée à clef, je déposais mon sac dans l'entrée avec ma veste, me laissant ainsi en débardeur. Un débardeur blanc avec une tête de lion grise dessinée dessus, et un slim noir avec une ceinture brune. Simple quoi. Je retirais mon bonnet blanc, laissant mes cheveux partir dans n'importe quel sens. Je m'aventurais un peu plus dans le salon avant d'entendre le bruit de la télé, me faisant alors arquer un sourcil. Il avait oublier d'éteindre la télé le con? Je soupirais et m'engouffrais dans le salon avant de voir la tête d'Ah In. Qu'est ce qu'il faisait ici? " Ah In? Qu'est ce que tu fais ici? " Je me rapprochais légèrement, avant de déposer mes clefs, mon téléphone ainsi que mon paquet de cigarettes sur le comptoir de la cuisine et de le contourner pour chopper un verre et le remplir de jus d'orange. " Si tu attends Nao, il viendra pas.. Son boss l'a appelé, et il bosse ce soir même si normalement il bosse pas ce soir.. Enfin bref, il serra pas là. " J'étais quand même intrigué à l'idée qu'il soit là.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?


Dernière édition par Yang Maddox le Sam 6 Sep - 18:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 16:20


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Pour une fois depuis longtemps, je m’étais octroyé une petite pause syndicale. Entendez par là que j’étais simplement rester chez moi toute la journée à dormir et à manger de la pizza devant des jeux vidéos. En temps normal je me serais rendu au Blue Orchid pour régler des problèmes d’ordre administratif puis je serais parti faire quelques affaires avec d’autres revendeurs de drogues. Au lieu de cela, j’avais décidé d’annuler mes rendez-vous en prétextant être malade au point de ne pas pouvoir sortir de mon lit. Même le con méchant des chefs des gang avait le droit de prendre quelques congés parfois. Honnêtement, à force de travailler il était devenu nécessaire pour moi de faire des pauses de temps à autre histoire de me ressourcer et ne pas penser au travail. Le hic dans tout ça était très certainement qu’au bout d’un moment…je m’ennuyais. Je n’étais pas un habitué de la procrastination et par conséquent je finissais toujours par tourner en rond dans mon loft. Les jeux disposés au sol et mon bol à la main, je grognais alors que je venais une fois de plus de perdre ma partie. Il était définitivement temps de se bouger le cul et de trouver une occupation plus intéressante. Comme Nao, par exemple.

Ma décision prise, je me décidais à quitter mon canapé pour aller me préparer dans ma salle de bain. Il était clair que je ne pouvais pas me rendre chez lui habillé comme un gueux et tout transpirant de la veille. Nous nous connaissions depuis deux ans mais il y avait des limites. Ainsi, j’allais faire un rapide tour sous la douche histoire de sentir bon et trainais les pieds une fois propre pour aller m’habiller et passer plusieurs longues minutes à peaufiner mon apparence devant le miroir. Clope au bec, j’attrapais ensuite mes clés ainsi que mon sweat pour me rendre jusqu’à l’appartement que Nao partageait avec son cadet. Pour des raisons qui me paraissaient évidentes, je ne l’avais pas prévenu de mon arrivée. Nao était habitué à ce que je débarque chez lui à tout heure pour des raisons diverses et variées. A force de devoir venir me répondre à la porte, il avait décidé de me donner un double de ses clés histoire que je ne me gêne pas lorsque j’avais envie de lui rendre visite en pleine nuit. Apparemment, cela empêchait Maddox de dormir que je sonne à plusieurs reprises à trois heures du matin pour qu’il vienne me répondre. Petite nature.

A bord de ma voiture de luxe je me rendais donc chez eux et m’arrêtais une fois devant sa porte pour l’ouvrir à l’aide de cette clé à laquelle je tenais beaucoup. Par manque de chance, ni Nao ni son frère ne semblaient être là. Pourquoi ? Nao était peut-être occupé à travailler. Oui, c’était sûrement le cas. Habitué à devoir l’attendre, je déposais mes affaires dans l’entrée et allais piocher une bière dans le frigo que je portais à mes lèvres tout en allumant leur télévision que j’avais bien évidemment payée suite à un des nombreux caprices de Nao. Affalé sur leur canapé, je me désaltérais tout en fumant un joint que j’avais trouvé sur la table. Tranquillement posé, je me tournais finalement lorsque j’entendais du bruit et posais mon regard sur le cadet de la famille qui, une fois de plus, avait changé de comportement. Aujourd’hui il semblait calme et me parlait normalement. Etrange…Un sourcil arqué, je soufflais la fumée et tapotais mes doigts sur la bouteille devant moi. « Je m’emmerdais alors je suis venu voir ton frère » C’était la vérité après tout. Je portais la bière à mes lèvres pour boire une nouvelle gorgée avant de froncer les sourcils. Décidément je n’avais pas de bol. « Ah ouai ? Fais chier…Bon bah. Je reste quand même. Tu pars pas toi, nan ? On a qu’à regarder un film, ou jouer à un jeu je sais pas. Je m’emmerde trop faut que je m’occupe » Je lui parlais comme d’habitude, essayant de voir s’il se souvenait ou non de notre discussion de la dernière fois. Soit il était sous drogue, soit…Il n’était pas lui même ? Difficile à dire, il allait falloir que je le travaille un peu. « Hm sinon…Tu vas bien depuis la dernière fois ? T’es rentré facilement ? » Premier test. Se souvenait-il de la soirée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 17:13


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Vraiment, il était rare que je trouve les cours de lettres classiques ennuyeux, mais là.. Je sais pas, le prof avait pas l'air dans son assiette aujourd'hui, et c'était peut-être pour cela qu'il n'avait pas l'air très enthousiaste à l'idée de faire cours. Mais bon, tant pis, ce n'était qu'une heure parmi toute la journée, et ça m'avait permis de récupérer une heure de lecture que je n'avais pas pu prendre la veille puisqu'on mon frère s'était mit dans la tête de vouloir me battre à Mario Kart sur Wii, ce qui était impossible puisque j'étais celui qui avait gagné toute les courses, débloqué tout les personnages ainsi que les véhicules. Il ne fallait pas croire comme ça, mais j'étais plutôt bon à ce genre de jeux, même si j'y jouais pas énormément. Entre ça et tekken, j'étais imbattable. Deux consoles différentes, mais le même niveau de badassitude pour ce genre de jeux. Mais soit, j'étais quand même bien content de rentrer chez moi, non pas que le campus me saoule mais je préférais quand même être chez moi, c'était notre cocon à moi et mon frère, et j'aimais m'y isoler quand je n'avais pas cours. Donc, c'est le coeur léger que je rentrais à l'appartement pour y trouver Ah In. Ca m'étonnait qu'à moitié qu'il soit là puisque je savais qu'il avait le double des clefs de l'appartement depuis que je m'étais plains à Nao du fait qu'il sonnait à trois heures du matin alors que j'avais cours tôt le matin. Ca se faisait pas je sais, mais bon.. A force de l'entendre gueuler à travers la porte, c'était devenu vraiment chiant quoi, surtout que j'en chiais à me rendormir par la suite. Je hochais alors la tête à sa réponse avant de boire mon jus de fruit, laissant alors le verre dans l'évier. " Il te l'a pas dis? Il m'a envoyé un message quand j'étais dans le bus pour rentrer.. Mais non, j'ai rien ce soir donc je reste là, normalement. Et choisis, peu importe. Normalement, j'mate un épisode d'une des séries en rediffusion, mais si tu préfères un film ou un jeu, ça me va. " je lui lançais un petit sourire avant d'ouvrir le congélateur pour ouvrir un des bacs et chopper ma glace avec un large sourire. Je la posais sur le comptoir avant de fouiller dans les tiroirs pour me prendre une cuillère propre. Je posais la cuillère sur le comptoir avant de hausser une sourcil à sa question. La soirée où j'étais venu bosser pour lui à la place de Nao? J'me souvenais pas très bien de ce qu'il s'était passé ce soir là, j'avais que quelques bribes de souvenirs, rien de très très clair à vrai dire mais bon. "Hm, ouais, ça va ça va, & toi? Et j'ai dû trop boire ou trop fumer je sais pas, mais je me souviens juste qu'un taxi m'a déposé devant l'immeuble alors je suppose que oui. " je lui fis un léger sourire avant de prendre ma glace et ma cuillère pour venir me poser sur le canapé, posant ma glace sur la table basse en verre.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 18:51


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Rares étaient les fois où je prenais des pauses pour me reposer et me détendre comme le faisaient les nombreux membres du gang. Lorsque l’on occupait la place du chef et qu’en plus de cela on gérait une maison close, le temps de travail devenait soudainement plus important. Même si cela pouvait paraître impensable, le Blue Orchid demandait beaucoup d’organisation, entre les salaires des employés et les contrôles réguliers fait par la ville. Mon commerce était légale bien que je ne paie pas suffisamment mes employés mais les liasses que je rajoutais toujours dans la main de ceux qui venaient faire les contrôles me permettait de pouvoir continuer sans avoir de problèmes. En plus d’être directeur, je gérais l’argent généré par le Blue Orchid et organisais de temps à autre les rendez-vous en fonction des clients et des prostitués que j’avais à disposition. je les connaissais mieux que quiconque et par conséquent, j’étais souvent de bon conseil auprès des clients.

Tout ça pour dire que je m’étais décidé à quitter mon appartement après y avoir passé le plus clair de la journée à ne rien foutre pour se rendre chez Nao et son frère Maddox. Honnêtement, même si mon objectif premier était de passer du temps avec son mec, voir Maddox et essayer de comprendre pourquoi il avait changé de comportement aussi soudainement m’intriguait. Lorsque je me retrouvais devant un problème ou quelque chose que je n’expliquais pas, je pouvais passer des heures à m’en soucier pour trouver une explication logique. Les choses qui n’avaient pas de sens m’énervaient. Si bien que lorsque je fus chez eux, je ne sourcillais pas en entendant Maddox me dire que son frère ainé n’était pas là. En même temps je ne pouvais pas m’en plaindre puisque je ne l’avais pas contacté avant de venir ici. Nao ne pouvait donc pas deviner que j’allais lui rendre visite, logique. « Il savait pas que je venais, on avait rien prévu alors non il ne m’a pas prévenu. Mais c’est pas grave, je l’attendrais jusqu’à ce qu’il rentre. » Je me levais par la suite pour aller voir les dvds qu’ils avaient puis soupirais légèrement. Honnêtement je ne savais pas quoi choisir entre une série, un film ou un jeu. Dur dur. Je finissais néanmoins par retourner m’asseoir histoire de zapper les chaines de la télévision jusqu’à tomber sur un épisode de Walking Dead qui passait en rediffusion. Ca tombait bien puisque je l’avais loupé la semaine dernière. Merci qui ? Merci Nao qui m’avait trainé dans sa piaule au début de l’épisode. Le joint que j’avais posé entre deux dans le cendrier me fit de l’oeil et je me penchais pour le rallumer tout en posant mon regard intrigué sur le plus jeune. Il ne semblait pas se souvenir de la soirée. Décidément, c’était bien étrange. « hm…Tu te souviens pas du moment où tu m’as dragué ? » Là je le testais. Histoire de voir s’il me mentait où s’il ne s’en souvenait vraiment pas. Bien évidemment il ne l’avait pas vraiment dragué, quoi que son petit cinéma de fin de soirée s’en rapprochait. Je me déplaçais un peu vers lui et m’allongeais sur le canapé avant d’appuyer ma tête sur ses cuisses, le joint toujours entre mes lèvres. Habituellement Nao me servait de coussin et me caressait les cheveux mais puisqu’il n’était pas là, Maddox le remplacerait et ce, peut importe ce qu’il en pensait. « Donnes moi de la glace, sois pas radin. Ah et la série te va ? J’ai loupé le dernier épisode. J’espère que ça te fait pas peur »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 19:04


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

J'étais habitué à voir Ah In traîné à l'appartement, et on pouvait dire qu'il faisait presque parti du décors. Parfois je le voyais le matin au réveil en allant manger un truc avant de partir, ou alors quand j'allais prendre ma douche et qu'il était déjà dedans, je le voyais de temps en temps le midi quand j'avais le temps de rentrer et les trois quart du temps, il était également là le soir. C'était fou le temps qu'il passait ici, c'était presque comme s'il passait plus de temps chez moi & Nao qu'au Blue Orchid, là où il bossait, ou au QG. Alors que de base, c'était quand même là où il devait être le plus souvent, et pourtant, il était tout le temps là. Ca me fascinait pas mal, mais au final, j'avais fini par m'y habituer. Lorsque j'entendais du bruit dans la salle de bain le matin, je savais que c'était lui puisque Nao occupait la salle de bain le soir et je ne m'en formalisais plus du tout. Je ne m'extasiais pas devant sa présence à chaque fois comme je le faisais au début de sa relation avec Nao. Et même encore, à ce moment là, j'étais plus du genre à ronchonner quand il venait vu le vacarme qu'il faisait avec Nao. Mes pauvres oreilles pures, nom de dieu. " Ok Ok. Il devrait rentrer aux environs de 6h30, normalement. 'fin, si il prend les mêmes horaires que d'habitude, c'est ça. " Je le regardais aller fouiller dans les DVDs alors que je sortais ma glace du congélo et une cuillère d'un des tiroirs de la cuisine avant de chopper mon téléphone et mes clopes pour venir m'installer sur le canapé. Je posais le tout sur la table basse, attendant que ma glace décongèle un petit peu, histoire que ce soit mangeable quand même et que je me pète pas une dent en essayant de manger un morceau. Je tournais mon visage vers lui à ses mots, mes yeux légèrement écarquillés alors que mes sourcils suivaient le chemin. " Parce que je t'ai dragué? Je t'ai dis, j'ai sûrement trop bu ou trop fumer ou je ne sais quoi.. Mais je me souviens de quasiment rien à part que je t'ai accompagné voir un client je sais plus où parce que Nao pouvait pas et qu'il m'y avait envoyé, et que je me suis retrouvé dans un taxi puis devant l'immeuble.. " Je finissais par chopper mon pot de glace avant de jeter un coup d'oeil à la télé et de commencer à prendre plusieurs petites bouchées alors qu'il posait sa tête sur mes cuisses. Je m'en formalisais pas, de toute.. J'avais pas des masses le choix. Je choisis d'ignorer volontairement ses mots sur la glace, voulant la garder pour moi, après tout, je la payais avec mon argent de la bourse de mes études et les petites prestations que je faisais de temps en temps alors hm.. Non. " Ouais, ça me va. C'est ça que je regarde habituellement, enfin.. Quand c'est pas ça c'est Arrow ou ce genre de choses.. " Je pris une cuillerée et la fourrait dans ma bouche, laissant la glace se diluer contre ma langue.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 19:27


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Au final il était vrai que je passais le plus clair de mon temps libre chez les deux frères. En même temps, être seul chez moi à tourner en rond pour trouver une occupation n’était pas la chose la plus amusante au monde. J’étais moi-même issu d’une famille plutôt nombreuses et par conséquent, jamais dans ma vie je n’avais été habitué à la solitude. Au fond, je jalousais Nao de pouvoir vivre avec son frère cadet puisque le mien refusait de vivre avec moi. Ce n’était pas faute de le lui avoir proposé mais la réponse était chaque fois la même « Non Ah In, j’veux pas vivre dans un appart’ que t’as payé en vendant de la drogue ou des putes » Mon jumeau n’acceptait pas mes activités et me faisait souvent savoir que cela n’était pas « bien ». Il avait été le seul de notre fratrie à refuser d’entrer dans l’entreprise familiale et bien des fois je me demandais pourquoi il ne pensait pas comme nous. In Su était le gentil garçon de la famille, celui qui était en bonne santé, qui se comportait bien avec les autres et ne profitaient pas d’eux. Tout le contraire de mon frère ainé et de moi même, en gros. Ne pas voir mon frère jumeau tout le temps me manquait et c’était sûrement ce qui me poussait inconsciemment à squatter chez Nao. J’aimais cette atmosphère, cet endroit vivant qui n’était pas rangé et nickel en permanence. Chez eux, on pouvait clairement deviner que des gens vivaient ici alors que chez moi, les gens avaient l’impression d’être dans un magasin de meubles. L’endroit était moderne, épuré. Mais il n’y avait aucun signe de vie et on s’y sentait rapidement seul. Autrement dit je n’appréciais pas ça. Les rares fois où j’y venais était quand je voulais voir une conquête autre que Nao ou lorsque ce dernier préférait passer une nuit à jouer dans le lit avec moi sans que son frère ne soit gêné par le bruit de nos ébats. Bien qu’au fond, nous ne nous gênions rarement lorsque nous étions chez Nao.

« Hm je dormirais ici alors, histoire de pouvoir le croiser au moins une fois dans la journée » Je soupirais pas la suite. J’étais venu pour le voir lui à la base mais je ferais avec même s’il me manquait un peu depuis hier. Assis sur le canapé, j’attendais qu’il vienne vers moi pour lancer l’épisode et continuer à fumer mon joint. Ma remarque le surprit et je ne pus que constater qu’il ne s’en souvenait vraiment pas, à moins qu’il soit un bon comédien, ce dont je doutais. Mais dans ce cas là, quelle genre de drogue avait donc pu provoquer un tel comportement ? Je ne connaissais rien de similaire sur le marché. A moins peut-être que sa façon d’y réagir soit différente des autres. C’était possible après tout. « Bizarre…Si tu le dis » Je décidais sans son avis de m’appuyer sur lui et arquais un sourcil en remarquant qu’il ignorait ma remarque. Quel petit con. Pire que son frère. Je soupirais alors et l’observais tout en fumant mon joint. Puis je tendais la main après quelques secondes pour glisser mon pouce sur sa lèvre inférieure, récoltant le peu de glace qu’il y avait laissé par mégarde avant de la porter à mes lèvres. « Trop bon…Allez donnes en moi, je t’achèterais un pot la prochaine fois…Juste une cuillère, sois pas chiant ! » Lorsque je voulais quelque chose, je pouvais devenir vraiment lourd et il le comprendrait rapidement. « Je t’échange une cuillère contre plusieurs taffs de mon joint. » Pour illustrer mes propos, je le soulevais la main qui tenait le joint que je rapprochais de ses lèvres en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 19:44


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Oh il pouvait bien rester, de toute façon, je n'avais pas grand chose à dire là dessus. Il ira dormir dans le lit de Nao, comme toujours, et il se réveillera quand Nao le rejoindra en rentrant du boulot, normal quoi. On dirait vraiment le parfait petit couple qui vit ensemble et tout, avec la petite routine qui s'installe etc. Sauf qu'ils ne vivaient pas ensemble étant donné que j'étais là moi, que je vivais ici et que j'avais autant de droits que Nao d'être ici plutôt qu'ailleurs. Et puis comme dit, il ne me gênait pas, puisqu'il passait déjà la moitié de sa vie ici, à tout les coups, à attendre Nao ou à être avec lui. " Ok ok. Tu sais où est la chambre de Nao de toute façon, hm ! " soufflais-je en souriant doucement. Je regardais l'écran plat du salon s'allumer et le générique démarrer, avant que je ne sois surpris par ses remarques. Je ne me souvenais vraiment pas de ça, et je me voyais mal faire ce genre de choses. J'étais du genre à plus draguer les étrangers plus que les personnes que je connaissais et que je côtoyais. Enfin.. Là, ça me choquait pas mal quand même que je sois capable de ce genre de choses.. Bon après, l'alcool & la drogue me faisaient faire des choses incroyables alors au final, ça pouvait ne pas être étonnant mais ça m'étonnait tout de même. " Hmm.. Vraiment, j'me souviens pas de ça.. " Je fis une petite moue tout en laissant ma tête tombée sur le côté, tentant de retrouver toute les pièces de cette soirée, mais visiblement.. Pas moyen de mettre le doigt là dessus.. Ca me gênait un peu mais soit.. Je fronçais légèrement les sourcils lorsqu'il passa son doigt sur ma lèvre pour récupérer des morceaux de glace que je n'avais pas récupérer moi même avec ma langue. Je serrais mon pot contre moi, et le regardais un petit air suspicieux. " C'est mooooooooon pot. " couinais-je doucement avant de me resservir une cuillerée. J'observais le joint se rapprocher de mes lèvres, et l'éloignais doucement en secouant la tête de gauche à droite. Il pouvait se garder son joint, j'en avais dans ma chambre qui n'attendait que moi, de notre culture personnelle. " Non merci, je préfère ma glace, je ne partaaaage pas ! " soufflais-je tout en reprenant une cuillerée de la glace, fermant légèrement les yeux pour apprécier le goût du cookies glacé dans ma bouche.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 20:07


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Oh ça oui, je savais très bien où se situait la chambre de son frère ainé pour y avoir passé le plus clair de mon temps ces deux dernières années. D’ailleurs j’étais toujours surpris de constater que nos ébats ne semblaient pas insupporter Maddox plus que cela. Soit il avait trouvé une technique pour ne plus nous entendre, soit il se contentait de supporter en silence. Et bon dieu, en me connaissant, je savais que nous n’étions pas des modèles de discrétion. Pour ma part ça pouvait encore aller, mais lorsque Nao s’y mettait…Il était même arrivé à plusieurs reprises que les voisins de pallier vienne sonner à la porte pour nous demander de cesser un peu nos activités nocturnes. Mais..:Comment dire ? Notre relation se basait principalement sur le sexe. Nous nous étions plutôt bien trouvé sur ce point là, ce qui était assez étonnant compte tenu de nos personnalités. « Je ferais comme d’hab’ » Soufflais-je avant de le voir se mettre à réfléchir à cette soirée qu’il avait passée avec moi. Il ne s’en souvenait vraiment pas et cela m’intriguait de plus en plus. Je demanderais à des amis le lendemain de me dire si de tels effets étaient possibles à cause de la drogue et nous verrions bien si ou on non, il avait vraiment agis comme la semaine passée sans même s’en rendre compte. « C’est pas grave, oublies ça » Le but n’était pas de tergiverser pendant deux heures à ce sujet. Il n’y avait aucun intérêt à faire cela. Au lieu de ça, je me concentrais sur les premières minutes de l’épisode avant de recueillir le peu de glace qui était restée sur sa lèvre. Habituellement je n’étais pas le genre de type à être gourmand mais pour une fois j’avais envie de manger de la glace moi aussi. Sauf que…Et bien Maddox ne semblait pas ouvert à la discussion et refusait de m’en donner. Il n’aurait pas été le frère de Nao, je lui aurais donné l’ordre de m’en donner mais puisque je ne pouvais pas lui faire de mal ni me montrer désagréable, je me contentais de soupirer avant de récupérer mon joint pour tirer dessus. Je me décidais alors à me lever pour aller éteindre toutes les lumières et revenais prendre ma place initiale pour regarder le film. Tant pis pour la glace, je lui en piquerais plus tard dans le congélateur lorsqu’il dormirait déjà à point fermé. Avec un certain intérêt, je fixais l’écran mais m’en détournais assez rapidement pour observer le jeune coréen en silence. Le joint toujours pas terminé, je fumais lentement, savourant la qualité de l’herbe alors que mes yeux suivaient chaque mouvement de Maddox avec un certain intérêt. Je ne savais pas si l’absence de Nao commençait à me rendre dingue ou si le joint me donnait des envies, mais là tout de suite, je ressentais l’envie de découvrir Maddox à ma manière. Il avait beau être le frère de Nao, son petit délire de l’autre jour et son comportement actuel me donnait envie de goûter à ce qui, au départ, ne m’avait jamais donné envie. Lui-même l’avait dit. Je ne savais absolument pas s’il en valait la peine et honnêtement, je ne m’étais jamais amusé avec un garçon aussi…coupé du monde ? Un garçon comme Maddox, quoi. Seulement voilà, me le faire lorsqu’il était différent aurait été aisé, mais dans la situation actuelle, cela me semblait carrément impossible. Sans gêne, je continuais donc à le fixer de manière insistante, assumant pleinement mon regard alors que mes doigts se rapprochaient de ses lèvres à nouveau pour les toucher avec un certain intérêt. Une curiosité mal placée sans doute. « ça te gêne ce que je fais ? L’autre jour tu m’as dis que je ne devais pas me fier aux apparences, mais j’imagine que tu ne t’en souviens pas »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 20:33


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

C'était étonnant mais.. au début, les ébats de Nao et Ah In me dérangeait, et j'étais plusieurs fois venu me plaindre auprès de mon frère comme quoi il me dérangeait, quand il se mettait à hurler à Ah In d'y aller plus fort ou plus vite. Fallait le dire, être réveillé par ça ou d'autres remarques encore plus salaces, c'était pas génial, c'était vraiment pas le grand luxe, et si je pouvais m'en passer, je m'en passais. Il avait alors légèrement ralentit la cadence pendant un temps, mais au final, ça avait reprit aussi sec juste après.. Et au final, ça ne me gênait plus. Je m'étais un film sur mon ordinateur ou alors j'écoutais de la musique, et bizarrement, je ne les entendais plus, et ce n'était pas plus mal. Maintenant, c'était limite un bruit de fond qui était là et qui ne risquait pas de bouger de toute façon. Alors je m'étais finalement mit dans le crâne que je ne pouvais rien changer à ça, et que de toute façon, mes plaintes n'allaient pas faire changer les gémissements de Nao en léger soupir. Il devait être vraiment bon au pieu quand même, pour faire crier Nao de cette façon. Et bien que ça m'intriguait de tester.. Je me voyais pas faire parti du tableau de chasse de Ah In, même si ça promettait une bonne partie de jambes en l'air. Je finissais par hausser les épaules à sa remarque, après tout, je ne me souvenais pas, je ne me souvenais pas, j'y pouvais rien. Ce n'était pas la première fois que je me souvenais pas d'une soirée, ou que je n'en avais que quelques bribes légères. Les nombreuses fois où je revenais avec les poings en sang, je ne savais pas complètement ce qu'il s'était passé cette nuit là, et je m'y faisais. je demandais aux dernières personnes que je me souvenais avoir vu et ils m'éclairaient rapidement sur la situation. " Ok ! " lâchais-je simplement. Après tout, je n'allais pas lui inventer une connerie pour qu'il soit content, je préférais nettement la vérité dans ce genre de situation. Alors par la suite, je me contentais de fixer mon regard sur l'écran de la télé après lui avoir refusé l'accès à mon pot de glace d'amour. Je finissais par prendre encore quelques cuillerées de mon pot de glace avant de finalement le poser sur la table, une fois refermé, histoire de garder ma concentration sur l'épisode qui passait alors à la télé. Je ne l'avais pas vu non plus cet épisode, après tout, il n'était pas rare que j'en rate quelques un à cause de mes extras dans les cafés ou bar de la vieille ville, ou à cause de mes cours qui se finissaient plus tard que prévu parce que j'avais choisi de voir une conférence en plus sur un sujet qui m'intéressait. Néanmoins, je sentais le regard d'Ah In sur ma personne, ce regard qui devenait de plus en plus insistant et qui commençait à me faire me déconcentrer du film pour que je me concentre sur la brûlure que son regard faisait sur mon visage. Je me retenais néanmoins de ne pas tourner la tête avant que je ne sursaute en sentant ses doigts sur mes lèvres, me faisant tourner alors la tête, une moue intriguée sur mon visage. " Non, ça me gêne pas.. et non.. Je m'en souviens pas non plus.. " soufflais-je doucement avant de passer ma langue sur mes lèvres devenues subitement plus sèches que d'habitude. " Je t'intrigue tant que ça pour que tu me regardes comme ça? "


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 21:09


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Je ne doutais pas une seule seconde que nos ébats aient pu à maintes reprises le déranger mais depuis un certain moment, il ne faisait plus de commentaires à Nao. Dans tous les cas, je ne voyais vraiment pas comment Nao pouvait faire un effort alors que je ne le ménageais pour ainsi dire jamais. Etre silencieux les premières minutes était faisable, puisque nous l’avions déjà essayé mais ensuite, cela dégénérait toujours. J’avouais également prendre un certain plaisir à entendre la satisfaction de Nao et par conséquent, je refusais bien souvent qu’il se contienne. Si cela ne plaisait pas à Maddox…Tant pis pour lui ? Il n’avait qu’à mettre des boules quies. Ce qui était amusant, c’était qu’en deux ans, jamais je ne l’avais vu ramener un jeune homme ou jeune femme de son âge. Jamais je n’avais entendu des bruits suspects émaner de sa chambre, ni ne l’avais chopé dans une situation gênante. Si je doutais de la véracité de sa propos au sujet de son dépucelage, ce n’était pas infondé. Mais peut-être qu’en y réfléchissant bien, je n’y faisais pas vraiment attention et me préoccupais peu de la vie personnelle de Maddox. Si ça se trouvait, il lui était déjà arrivé d’amener une conquête sans que je ne le remarque. Sauf que Nao ne semblait pas bien au courant non plus de ses expériences. En parlaient-ils entre eux ? Impossible à dire.

Pour le moment j’étais bien occupé à le fixer pour penser à ce genre de choses. Bien que cela puisse paraître étonnant, Maddox m’intriguait, me donnait envie d’en savoir plus sur sa personne depuis notre dernière rencontre. Avant cela je ne lui avais jamais porté d’attention mais cela avait changé à la seconde où il s’était permis de me rentrer dedans sans avoir peur de mes représailles. J’avais toujours eu un faible pour les hommes qui me résistaient, ne serait-ce qu’un peu. Qui savaient me dire non et me donner des ordres par moment - bien que je n’y obéisse jamais ou très rarement. Nao était ce genre de personnes et jusqu’à présent, j’avais été persuadé que Maddox n’était qu’un soumis comme les autres, qui accepterait sans broncher la moindre de mes envies. Sauf que visiblement…ça n’avait pas l’air d’être le cas dans la réalité des faits. Ainsi, je ne me gênais pas à le reluquer et à le toucher par simple curiosité. Oh bien sûr cela restait soft et je ne me permettais pas de lui coller ma main au cul mais ça ne serait tarder s’il me laissait entrevoir une chance d’y obtenir quelque chose. Une envie me poussait à l’embrasser, à goûter à ses lèvres mais je ne pouvais pas. Il n’y avait que Nao qui avait ce privilège car il était le seul à savoir qu’il s’agissait de mon déclencheur. C’était d’ailleurs une des choses qui nous rapprochait considérablement. Il savait qu’il était le seul et je savais que je pouvais lui faire confiance à ce sujet. Ne pas pouvoir embrasser aucune de mes autres conquêtes était particulièrement frustrant mais je m’y tenais. J’avais une image à tenir. « Tu t’es déjà fait baiser par un mec ? » La question était crue, c’était le moins qu’on puisse dire mais cela ne me dérangeait pas. Je gardais mes doigts proches de son visage que je caressais lentement, détourant ses traits avec précision, frôlant une fois de plus ses lèvres pour deviner leur goût. Frustration, bonjour. « Tu coucherais avec moi si je te le demandais ? En dépit de ma relation avec Nao ? Sois honnête. T’es-t-il déjà arrivé, au moins une fois, de t’imaginer dans mon lit ? Avec le nombre de fois que tu nous as entendu, je suis sûr que tu as déjà fantasmé sur moi. Tu peux le dire, c’est tout naturel » J’étais bel et bien sérieux. Je ne voyais pas l’utilité de me moquer de lui ou quoi que ce soit. J’étais juste curieux. Curieux de savoir si je l’intéressais. S’il me trouvait à son goût. J’avais envie de le tester, de savoir où étaient ses limites. Je me redressais légèrement en m’appuyant sur mes avants bras et rapprochais mes lèvres de son cou pour y déposer un baiser tout en affichant un petit sourire. « Serais-tu capable de me dire non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 21:22


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Je n'étais pas quelqu'un qui était facilement gêné par quoi que ce soit, comme lorsque qu'un se déshabille face à moi alors que je le connais ni d'Adam ni d'Eve ou d'autres choses dans son genre mais.. le fait que l'on me regarde avec insistance, ça avait quand même parfois tendance à me gêner ou à me déstabiliser. Et dans le cas présent, cela me déstabilisait un peu, le fait de sentir son regard sur ma peau à la manière d'une brûlure. C'était étrange, ce n'était pas comme si on me regardait jamais mais pour le coup.. Je sais pas, ça me déstabilisais un peu, et je perdais le peu de confiance en moi que j'avais. Enfin, pas totalement, mais j'avais quand même un peu l'impression de perdre mes moyens face à l'insistance de son regard sur ma peau et plus précisément sur mes lèvres. Et je faillis m'étouffer avec ma salive lorsqu'il me posa la question de savoir si je m'étais déjà fait dépuceler par un mec. Je papillonnais légèrement les yeux en le regardant, et déglutissais difficilement. " J'ai baiser des mecs, pas l'inverse. " lui répondis-je tout en faisant une légère moue. Je ne savais pas pourquoi il voulait savoir ça, surtout que bon.. Non pas que ça me gênait d'en parler, oh que non, j'étais totalement libre sur ce genre de sujet, ça ne me gênait pas de parler de ma sexualité ou quoi mais soit.. C'était bizarre et je ne savais pas ce que ça allait lui apporter de savoir que mon cul était toujours serré et vierge, même pas un doigt, que nenni. Je le laissais toucher mon visage, et venait mordiller son doigt lorsqu'il passa sur mes lèvres, un petit sourire sur mes lèvres. Je m'en fichais qu'il m'engueule pour le coup, j'avais juste envie de jouer. Je déglutissais à nouveau à sa question avant de répondre, un soupir passant la barrière de mes lèvres. C'était gênant là. " Oui, avec le boucan que vous faites, il m'est déjà arrivé de fantasmer sur.. toi. " Bonjour la honte pour le coup, mais je l'ignorais pour le coup, j'avais beau être enfantin et paraître fragile, je demeurais un mec qui parlait librement de n'importe quel sujet, aussi honteux soit-il. Et pour le coup, il l'était. Je frissonnais en sentant ses lèvres dans mon cou, et basculais légèrement ma tête en arrière avant d'avoir un léger petit rire à sa dernière question. " Tu es peut-être canon, mais tu n'es pas irrésistible au point que je sois incapable de dire non, tu sais. " Je lui lançais un sourire légèrement naïf alors que je me penchais pour attraper mon paquet de cigarettes.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 22:00


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Gêné ? Non étonnement il ne rougissait pas face à mes agissements pourtant très intrusifs. Lorsque je posais mon dévolu sur une personne, il était rare que cette dernière me résiste bien longtemps. Dans le cas présent, je restais premièrement étonné de constater que mon regard insistant ne le faisait pas sourciller. Rien. Il continuait à regarder la télévision comme si de rien n’était jusqu’à ce qu’il ne sursaute à l’instant où je posais mes doigts sur ses lèvres. Je lui avais sans doute fait peur et c’était amusant mais cela ne m’aidait pas à savoir si oui ou non, ma façon de le regarder l’avait gêné. A première vue non, mais je ne pouvais pas m’en assurer à moins de l’entendre me dire ce qu’il en avait pensé. Ce qui n’allait sans doute pas arriver. Toutefois, ma question, elle, lui posait une colle. Il ne s’était sans doute pas attendu à ce que je me montre si curieux et encore moins à ce que je lui demande une telle chose. Quelle ne fut pas ma surprise lorsqu’il m’apprit qu’il n’avait jamais été pris par un homme. Lui, un dominant ? Jamais je ne l’avais imaginé dans ce rôle, sans doute parce qu’il n’était pas très…Comment dire. Disons qu’il était très calme, très invisible. Généralement les dominants se montraient plus sûrs d’eux, plus à l’aise avec les autres. Ce type avait une gueule de soumis reconnaissable à des kilomètres, raison pour laquelle j’avais du mal à y croire. « Nan sérieux ? Jamais tu t’es fait prendre ? J’aurais parié que t’étais du genre soumis pourtant. » Je ne voulais même pas imaginer le genre de mecs qu’il avait bien pu se faire…Ils devaient sûrement être pire qu’efféminés, à se trémousser comme des divas. Le stéréotype du gay de base que je détestais particulièrement. Toujours aussi insistant, je lui demandais par la suite s’il lui était déjà arrivé de fantasmer sur moi et sa réponse m’arrachait un grand sourire. J’en oubliais presqu’il m’avait mordu le doigt ce petit saligaud. « Ah oui…? Tu m’imaginais entre tes cuisses, à te baiser jusqu’à épuisement ? » C’était ce que je faisais avec son frère et il avait du le comprendre depuis le temps. Nettement plus intéressé par Maddox que les jours précédents, je n’hésitais pas à goûter à sa peau une première fois avant d’arquer un sourcil lorsqu’il se mit à rire. Qu’y avait-il de drôle ? Les yeux rivés sur lui, je me rasseyais convenablement à côté de lui et le laissais se prendre son paquet en silence, me contentant de le regarder avant de souffler. « Bien, c’est intéressant à savoir » Intéressant dans le sens où j’appréciais les hommes qui étaient capables de refuser ce que je leur demandais. S’il en faisait partie, alors nous nous entendrions forcément bien. Encore fallait-il qu’il soit bon au lit, mais ça, c’était une autre paire de manches comme on dit. La série toujours lancée sur la télévision, je ne m’en préoccupais plus et me contentais de balader mes doigts sur sa cuisse, en écartant légèrement une pour pouvoir glisser ma main sur l’intérieur de cette dernière. Je le cherchais intentionnellement, histoire de voir jusqu’à où il me laisserait faire. pour l’instant il était plutôt passif et ça ne me dérangeait pas. Afin de le provoquer un peu plus, je réduisais l’espace entre lui et moi pour aller déposer mes lèvres sur son cou, à quelques centimètres de son oreille. Avec une douceur extrême, je mordillais sa peau et faisais glisser le bout de ma langue sur cette dernière jusqu’à son lobe que je m’amusais à suçoter. Puis je murmurais au creux de son oreille d’une voix bien plus grave et sensuelle. « Tu bandes…? Peut-être que je peux te venir en aide si tu me le demandes
»
J’agissais comme avec chacune de mes conquêtes. Je les cuisinais, les allumais petit à petit, leur glissais de me demander ce qu’elles attendaient de moi. J’aimais qu’on me demande. Venir de moi-même n’était pas intéressant, cela n’apportait aucun amusement, aucun jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 22:14


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Je n'étais peut-être pas le mec le plus viril que cette terre ai porté, ça je voulais bien l'avouer, mais ouais, il m'arrivait d'avoir été dominant. Et ce, avec des mecs beaucoup plus virils que moi, alors oui, ça pouvait paraître absurde dit comme ça, mais une fois que j'avais quelques verres dans le sang, je paraissais tout de suite plus à l'aise avec les autres, plus apte à venir de moi même vers eux et les draguer ouvertement. Je ne me considérais pas comme gay ni même hétérosexuel -même si à ce jour j'avais baiser plus de filles que de mecs-, je me considérais plus comme quelqu'un de pansexuel. Je ne voyais pas le genre ou le sexe de la personne, c'était une question de feeling, de coup de coeur. Et les sentiments allaient dans ce sens, même si à ce jour, je n'avais pas eu d'ex sérieux, que quelques conquêtes par ci par là que je me refusais de ramener à l'appart'. J'allais chez eux ou on se démerdait pour le faire ailleurs, mais pas chez moi. Je ne voulais pas ramener mes saletés à la maison, mes conquêtes et mes problèmes. Si j'avais décidé que ce n'était que pour une nuit, je préférais limiter la casse en évitant le réveil au petit matin avec une nana ou un mec qui me demanderait un câlin. Que nenni. C'était pas mon genre.. Alors oui, j'étais super câlin comme mec, mais j'avais mes limites. " Eh bien non. Mes fesses sont encore vierges pour le plaisir de celui qui y touchera, je suppose. " soufflais-je doucement, non sans imaginer que cela pourrait être lui, mon boss et le copain de mon frère. C'était malsain d'imaginer ce genre de choses, mais en même temps.. Je les entendais tout le temps, et au bout d'un moment, les hormones faisaient leur travail et ne me rendaient pas la chose plus aisée. Il fallait l'avouer quoi. C'était difficile de résister à l'envie de faire quoi que ce soit quand on entends des gémissements pareils.. " Ouais.. Et en levrette, pour être franc. " Je le laissais venir chatouiller la peau de mon cou de ses lèvres avant de me mettre à rire à sa question suivante à laquelle je répondis avec un sourire avant de prendre mon paquet de cigarettes. J'en sortais une du paquet, et sortais mon briquet également avant de l'allumer, et de reposer mon paquet sur la table tout en choppant le cendrier pour le mettre sur l'accoudoir à côté de moi. " Ah? Et en quoi c'est intéressant? " Je levais un sourcil tout en souriant doucement avant de reposer mon regard sur la télévision qui continuait de rejeter le flot de paroles des acteurs de la série. Néanmoins, mon attention fut bien vite détournée par la main baladeuse de mon aîné contre ma cuisse. Je le laissais faire, tentant de contrôler la chaleur qui parait de mon estomac pour venir se loger dans mon bas ventre. Mais comment dire.. C'était quelque chose qui demeurait encore incontrôlable à mes yeux, et ce n'était pas comme s'il ne se démerdait pas avec sa langue qu'il glissait dans mon cou, de quoi me réveiller un peu plus. En temps normal, je ne me serais jamais laisser faire, surtout vis à vis d'une personne que je côtoyais régulièrement mais là.. je sais pas. Nao n'était pas là, j'avais un des objets de mes fantasmes à disposition, et une envie de m'amuser à des jeux d'adultes que je n'explorais que lorsque je sortais avec des amis et que l'alcool coulait à flot. " Pourquoi tu demandes quand tu peux voir par toi même, hm? " J'eus un léger rictus alors que je tirais sur ma cigarette tout en laissant ma tête tombée en arrière contre le rebord du canapé, mes cuisses s'écartant un peu plus naturellement.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 23:05


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Qui aurait cru que je finirais par vouloir me faire le petit frère de mon copain ? Personne. D’ailleurs je jouais clairement à un jeu dangereux en agissant de la sorte. Que je le trompe avec de nombreux autres hommes ne me dérangeait absolument pas et je m’étais dis qu’il ne m’en voudrait jamais bien longtemps s’il l’apprenait. Seulement voilà, le frère de Nao était tout ce qu’il y avait de plus précieux pour lui et autant dire que le toucher dans son dos le ferait exploser de rage s’il venait par malchance à le découvrir. Maddox était sa propriété et au début de notre relation, il m’avait clairement fait comprendre que je devais garder mes distances avec lui. Il y a deux ans je n’y avais pas vu de problèmes puisqu’il ne m’intéressait absolument pas mais les choses avaient changés. Rapidement, certes, mais c’était tout de même le cas. Je n’avais jamais réellement parler à Maddox lorsque son frère n’était pas là et si j’avais su à quel point il pouvait me répondre sans sourciller tout en restant cru, je lui aurais très certainement sauté dessus bien plus tôt. Le fait d’apprendre qu’il était en quelque sorte vierge ne me poussait qu’à le désirer un peu plus. Cela faisait longtemps que je n’avais pas eu l’occasion de jouer au professeur et honnêtement, je crevais d’envie de redécouvrir cette sensation indescriptible que l’on ressentait lorsqu’on prenait un mec vierge ou alors très peu habitué à avoir des relations. Alors que je m’apprêtais à lui glisser une énième remarque, j’écarquillais les yeux lorsqu’il m’avouait ce à quoi il pensait. Bon dieu mais comment avais-je pu passer à côté de ça pendant deux ans ? Il m’avouait être puceau -enfin à moitié- et ensuite vouloir se faire prendre en levrette par ma propre personne. Le tout avec assurance et sans afficher le moindre signe de gêne. Décidément il me surprenait de minutes en minutes et je n’allais définitivement pas m’en plaindre. Moi qui pensais m’emmerder le temps que Nao rentre espérais à présent qu’il prendrait du retard au travail afin de pouvoir rester seul plus longtemps avec son frère. « C’est intéressant dans le sens où j’ai un faible pour les hommes qui ne se contentent pas que d’obéir bêtement à chacun de mes ordres » Cela pouvait paraitre étrange au vu de son statut de chef mais c’était la vérité. Au travail il refusait qu’on lui désobéisse mais au lit, c’était une histoire.

Très intéressé par le plus jeune, j’aventurais l’une de mes mains sur l’intérieur de sa cuisse que je découvrais petit à petit tout en laissant mes lèvres faire leur chemin sur son cou. Le voir excité par ce que je faisais me confortais dans l’idée que je l’avais bien choisi. Alors que je m’étais attendu à ce qu’il m’envoie balader en quatrième vitesse, Maddox écartait davantage ses cuisses. Cela m’arrachait bien évidemment un sourire avant que je ne glisse mes doigts experts jusqu’à son bouton de pantalon que je défis tout en continuant de déposer des baisers plus ou moins marqués sur sa peau. Lentement, je me saisissais de la fermeture éclair et la descendais avec patience, profitant de ces quelques minutes pour me calmer de mon côté. Normalement je lui aurais déjà baissé son boxer pour le prendre mais là tout de suite, il valait mieux y aller molo. Je décidais finalement de me redresser pour m’agenouiller devant le canapé. Les mains posées de part et d’autre de son jeans, je le tirais tout aussi lentement, laissant sa peau se découvrir progressivement. Puis je me saisissais de ses cuisses pour les appuyer sur mes épaules et baissais légèrement son boxer pour aller faire jouer ma langue sur une partie sans doute sensible chez lui ; à savoir l’aine. Je ne lui offrais pas le plaisir de le sucer, oh non. Il pouvait aller voir ailleurs pour que je cède là tout de suite, aussi aisément. Au contraire, je partais dans l’idée de jouer, de lui donner envie. Et c’était pour cette raison que mon index se glissait discrètement plus bas, glissant entre ses fesses encore recouvertes par son boxer. « Si tu veux tu demandes et je verrais si tu le mérites. Sinon…Fais en sorte que cela soit mérité »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Ven 5 Sep - 23:20


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Un nouveau petit rire passa mes lèvres lorsqu'il m'avoua qu'il préférait les hommes qui ne se contentaient pas d’obéir. J'étais peut-être de nature soumise avec ceux qui se voyait plus fort que moi, mais ce n'était pas tout le temps le cas. J'aimais faire preuve d'audace parfois, juste pour montrer que j'existais, et que je n'étais pas un simple pantin que l'on manipulait à sa guise. J'étais loin d'être une personne qui se contentait de garder les cuisses ouvertes et les bras ballants. Et j'avais beau préféré désobéir, parfois.. obéir s'avérait être la meilleure option pour avoir ce que l'on voulait avoir. Mais bon.. Ca, c'était encore une autre règle. " Ooh.. pourtant.. Je suis sûr que t'en baises pas mal des mecs de ce genre. J'me trompe? " lui demandais-je, un sourire amusé & taquin sur mes lèvres alors que je le laissais jouer sur mes cuisses avec ses doigts. Mes lèvres appuyaient sur le cylindre blanc contenant ma nicotine, et je ne tardais pas à recracher la fumée alors que ses lèvres faisaient des merveilles sur ma peau. Je le laissais détacher le bouton de mon pantalon puis la fermeture sans broncher, l'observant simplement du coin de l'oeil alors que la chaleur dans mon bas ventre se faisait plus forte au vu des baisers qu'il laissait dans mon cou. Je me retrouvais bien rapidement avec la moitié de mon dos posé sur le siège du canapé, mes épaules touchant simplement le milieu du dossier, et pour éviter un quelconque incendie de ma part, j'écrasais doucement ma cigarette dans le cendrier alors que je ne l'avais fumée qu'à moitié. Peu importe, j'avais quelque chose de beaucoup plus intéressant entre mes cuisses, beaucoup beaucoup plus intéressant. Et je priais pour que Nao ne rentre pas subitement à l'appart' en se rendant compte qu'il avait oublié quelque chose. C'était déjà arrivé alors bon.. On ne sait jamais mais je préférais pas tout de même. Je laissais un léger soupir d'aise passer mes lèvres en sentant sa langue sur mon aine, et je laissais une de mes mains venir se glisser dans ses cheveux noirs, avant de hausser un sourcil à ses mots. " Tu me suces et je te donne de la glace? " lançais-je, un petit sourire aux lèvres avant de venir mordiller ma lèvre inférieure, mes yeux se plissant légèrement. Il allait me tuer pour cette connerie, sérieusement.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 0:09


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Non mais sérieusement…Il ne pouvait pas ouvrir sa gueule plus souvent, le petit frère de Nao ? J’aurais pu me le faire depuis bien longtemps s’il n’était pas resté aussi transparent à mes yeux pendant tout ce temps. Du gâchis. C’était tout simplement du gâchis. Enfin je disais cela mais au fond il m’était impossible de savoir s’il en valait la peine puisque je ne l’avais pas encore véritablement goûté, dans tous les sens du terme. Un fin sourire se dessinait sur mes lèvres à l’hypothèse que je baise pas mal d’hommes qui ne répondaient pas à mes critères. Certes, je ne tombais pas toujours sur ceux qui me convenaient mais la plupart du temps, je les cuisinais assez longtemps pour savoir si oui ou non ils étaient assez bien pour que je les ramène chez moi. S’il répondait aux critères de base, ils pouvaient dormir à la maison mais lorsque ce n’était pas le cas, une simple baise dans les toilettes du bar où je me trouvais ou encore à l’arrière de ma voiture suffisait amplement. Vider pour se vider…En gros. « J’en baise moins que tu ne le penses. Les putes de l’Orchid me refuse souvent puisque je ne les paie pas pour ces extras, du coup c’est assez plaisant et j’aime leur rendre visite fréquemment. » C’était horrible de dire ça. De s’imaginer que je les forçais sans en avoir rien à foutre. Quelque part, je savais que la plupart d’entre eux y prenaient du plaisir sans se l’avouer mais de toute façon ils n’avaient pas le choix.

Les jambes de son cadet placées sur mes épaules, j’accédais pleinement à ses attributs que je délaissais afin de m’acharner sur son aine pendant de longues minutes, alternant entre son flan droite et gauche pour varier les caresses. Puis je redressais la tête à son deal et laissais un grand sourire apparaître sur mon visage. « On peut aussi faire les deux en même temps. » Quoi ? Maintenant qu’il m’avait mis cette idée en tête il était trop tard pour revenir en arrière. Je tendais la main pour chercher le pot à taton avant d’y plonger deux de mes doigts. Je les rapportais par la suite vers sa peau pour étaler la glace à sur son bas ventre. Afin de nettoyer mes doigts, je les suçais un à un sous ses yeux et me saisissais de son boxer pour le descendre très légèrement. Pas assez pour pouvoir observer ce qu’il y avait en dessous. Un sourire taquin, je me penchais pour lécher les trainées de glace qui se trouvaient sur son épiderme, le réchauffant au passage. Car mine de rien, c’était froid et je prenais plaisir à en jouer. Seulement voilà, bien rapidement, je voulais tester mon petit jeu ailleurs histoire de voir s’il allait supporter le froid de la glace. Pour se faire, je me décidais à saisir deux parties de son boxer sur lesquelles je tirais avec poigne pour déchirer le tissu. Le lui enlever normalement m’aurait obligé à retirer ses jambes de mes épaules et je n’en avais pas envie. Amusé par la vue qui m’était offerte, je reprenais de la glace et en déposais sur son gland que je caressais du bout des doigts pour bien en mettre partout. Au vu des frémissements qu’il avait, je me doutais bien que cela devait être une sensation étrange. Intrigué, je prenais plaisir à en mettre sur sa longueur, jouant avec la nourriture comme un môme. « C’est froid…? » Je lui souriais pour le provoquer et laissais le bout de ma langue récolter ce que j’avais semé sur l’extrémité de sa verge. Lentement, mais sûrement, je réchauffais cette partie si sensible à coups de langue répétés. « La glace est très bonne, au passage…Bon choix » J’étais comme ça, à chercher, provoquer sans jamais prendre de pause.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 0:31


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Je l'observais, un sourcil légèrement arqué alors qu'il m'expliquait qu'il n'en baisait pas tant que ça, ce qui m'étonnait clairement. Je m'attendais pas à ce qu'il me donne un chiffre non plus, mais bon, à ce qu'il disait, il ne semblait pas tant coucher que ça. C'était plus.. un moyen de se distraire quand Nao n'était visiblement pas libre. J'pouvais le comprendre en un sens, même si je trouvais ça toujours infecte ce qu'il faisait à Nao mais bon.. J'étais clairement du côté de Nao sur ce point, même si je préférais ne pas trop me prononcer étant donné que je ne connaissais pas assez Ah In pour savoir ce que cachait tout ça. Mais soit, on s'en fout. "Vide couilles, quoi. Rien de plus, rien de moins. " Et bizarrement, je sentais que j'allais en devenir un très bientôt, vu la position que j'abordais pour le moment. Les cuisses sur ses épaules, le reste de mes jambes suivant la courbure de son dos alors que mes doigts jouaient dans ses cheveux. Je tentais de contrôler les quelques soupirs de plaisirs qui passaient mes lèvres en sentant ses lèvres et sa langue sur mon bassin, enfin, mes flancs plutôt. C'était agréable, le mélange de chaleur et d'humidité que sa langue m'apportait. Et j'eus un sourire amusé à sa réponse à mon chantage : il me suçait contre de la glace, et visiblement, il avait trouvé de quoi associé les deux, et ça me faisait doucement sourire. " Pourquoi pas.. " soufflais-je avant de le voir prendre mon pot de glace et d'y glisser ses doigts. Je sentais mon bas ventre se chauffer encore plus lorsqu'il suça ses doigts devant moi, et je sentais un voile de désir passer sur mes yeux alors que je me mordillais encore la lèvre inférieure. La froid de la glace contrastait totalement avec la chaleur que je ressentais à l'intérieur, et sentir sa langue passé sur cette zone me fit lâcher un léger gémissement, c'était étrange. Un mélange de chaud froid délicieusement agréable, il fallait le dire. Je fis une petite moue lorsqu'il déchira mon pauvre boxer, et le fusillais un instant des yeux, comme pour le prévenir que celui ci, il allait me le racheter. Seulement, je n'eus pas le temps d'y accorder plus d'importance puisque je sentis ses doigts passés sur mon sexe pour y déposer de la glace, me faisant frissonner violemment à cause de la froideur. Mes jambes se crispèrent légèrement sur son dos alors que je serrais mes doigts dans ses cheveux. C'était encore plus étrange.. Mais ce n'était pas désagréable, vraiment pas désagréable, et ça ne faisait pas faiblir mon envie pour autant, bien au contraire. " Un peu ouais.. " Un gémissement passa la barrière de mes lèvres lorsqu'il vint lécher la glace qu'il avait déposé sur l'extrémité de mon sexe alors que mon corps se courbait légèrement contre le canapé, mes doigts posés sur le canapé venant griffer le cuir blanc. Il réussit néanmoins à m'arracher un léger rire à sa remarque. " N'est ce pas ? C'est la meilleure des glaces.. " Un poil d'innocence dans ma voix alors j'appuyais légèrement sur sa tête pour qu'il retire le reste de glace qui commençait à me donner froid. C'était bon pendant un moment, mais le mieux restait quand sa langue passait pour retirer les morceaux de glace.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 15:13


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Si Nao apprenait ce que nous faisions tous les deux en ce moment, il me tuerait. Pas parce que je le trompais, mais tout simplement parce que je n’avais pas le droit de pervertir Maddox. Bon, il n’apprécierait sans doute pas l’idée de se faire remplacer par son petit frère mais au final, le résultat serait le même. Il allait donc falloir que je me montre discret et que cela ne se sache pas. Je comptais bien évidemment sur le silence de Maddox à ce sujet bien que je ne sois pas certain de pouvoir lui faire confiance. Son comportement de l’autre jour restait particulièrement suspect et je n’étais pas prêt de l’oublier. « Oui, on peut dire ça comme ça » Je souriais pour accompagner ma phrase. Je ne portais pas d’affection à ceux que je baisais en dehors de Nao, c’était le cas de le dire. Si j’allais en porter à Maddox ? Difficile à dire pour le moment mais le fait qu’il ne soit pas une conquête trouvée dans un bar ou ailleurs et qu’il soit le frère de Nao changeait la donne. Je ne pourrais pas le traiter n’importe comment de peur de le voir tout révéler à son frère et pour le coup, j’étais sûrement idiot de penser que cela ne me créerait pas de problèmes. Mais pour l’instant, je n’avais pas la tête à penser à ça et me contentais de m’amuser avec le jeune homme. J’avais toujours apprécié l’idée de jouer avec mes partenaires, de ne pas leur donner tout ce qu’ils voulaient tout de suite. Oh bien évidemment, avec Nao les choses étaient bien différentes puisque nous étions ensembles depuis deux ans. Parfois nous aimions jouer, faire durer le désir et parfois nous préférions coucher sans plus de cérémonie. Dans les deux cas, l’un comme l’autre était toujours satisfait. A force je savais ce qui lui plaisait, quelle caresse le faisait frémir plus qu’une autre et vice versa. C’était un des points positifs à avoir une relation de longue durée.

La glace disposée sur sa peau, je prenais un mâlin plaisir à la laper, dégustant son arôme avec une certaine gourmandise. Régaler mes papilles tout en offrant du plaisir au plus jeune était une chose très agréable et aucun de nous deux semblait s’en plaindre. Toutefois, lorsque je déchirais son boxer je ne pus m’empêcher de rire légèrement à la vue de son regard. Si cela l’embêtait tant que ça, je lui en rachèterais un. Puis je me reconcentrais sur la glace que je venais d’étaler sur la peau déjà bien tendue de son sexe. J’imaginais bien que la sensation devait être étrange et qu’à long terme cela perdrait de son intérêt, raison pour laquelle je n’hésitais pas à balader ma langue sur son extrémité que je savais sensible. Il ne devait certainement pas avoir l’habitude d’avoir un élément aussi froid posé à cet endroit et je ne préférais pas faire tomber l’excitation en prenant trop mon temps. Amusé par ses propos, je me déconcentrais un peu et fus bien vite obligé de reprendre lorsque ses mains se mirent à appuyer sur ma tête. Taquin, je lui lançais un regard rempli de sous-entendus et venais embrasser avec douceur la base de son sexe. Lentement, je remontais mes lèvres sur sa longueur, la marquant de plusieurs baisers puis le réchauffais légèrement à l’aide de mon muscle humide qui parcourait sa peau, s’enroulant tout autour de son sexe pour ôter la moindre goûte de la glace qui commençait à fondre. Le regard rivé sur son visage que j’observais, je revenais vers son extrémité et refermais mes lèvres autour de cette dernière. Les joues creusées, j’aspirais sa verge sur toute sa longueur après avoir coupé ma respiration de telle sorte à pouvoir le prendre entièrement en bouche sans avoir de haut le coeur. Afin de lui laisser profiter de l’étroitesse de ma gorge, je restais plusieurs secondes sans bouger et reculais avant de recommencer, une fois, puis deux et ainsi de suite. Puis le souffle me manquait et je me contentais de le sucer sans y aller jusqu’au bout, alternant l’effet de succion en creusant les joues le plus possible avant de relâcher un peu la pression. La vitesse elle aussi se modifiait selon ses réactions, s’accélérant parfois, devenant plus douce lorsque son sexe palpitait trop. Le but n’était pas de le faire jouir. Je m’arrêtais alors lorsque je le sentais suffisamment excité, voir même un peu trop et lui offrais un petit sourire amusé. Loin d’en avoir terminé avec lui, je retirais ses jambes de mon épaule tout en restant accroupi sur le sol. « Mets toi à genoux sur le canapé et appuies tes bras sur le rebord du canapé. Ecartes les jambes aussi » ça me paraissait logique, mais ne sait-on jamais….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 15:25


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

J'avais eu beaucoup de conquêtes, c'était peu de le dire, mais je devais dire que je n'avais jamais autant apprécier que l'on joue avec mon corps. Et le fait que Ah In le fasse avec de la glace, ça avait un côté assez excitant pour me faire bander mais aussi pour me faire apprécier la fraîcheur de la glace sur ma peau. Habituellement, j'étais quelqu'un d'assez craintif vis à vis du chaud et du froid, ni trop chaud, ni trop froid. Et même si je préférais avoir froid plutôt que de crever de chaud.. Je restais assez perplexe à l'idée de jouer avec des trucs relatant ce genre de choses. Et pourtant là.. Je devais bien avouer que je prenais carrément mon pied, sentir sa langue chaude contre mon sexe que je sentais durcir encore et encore, sentir la glace partir petit à petit, c'était vraiment délicieux. Étrange mais vraiment délicieux et agréable. Il délaissa néanmoins le pot de glace pour totalement se concentrer sur ce qu'il avait en face de lui, prenant alors mon sexe en bouche, de quoi me faire gémir à foison. La façon dont il alternait la cadence, dont il y allait plus ou moins en profondeur, ça me rendait dingue. Je laissais mes doigts griffer le cuir du canapé alors que ma tête basculait en arrière pour laisser des gémissements gutturaux sortir de ma gorge. On m'avait déjà fait pas mal de pipe, mais il n'y avait pas à dire, celle ci se hissait au dessus de toute celle que j'avais déjà reçu. C'était juste.. Divin, et je commençais à comprendre pourquoi Nao hurlait lors de leurs ébats. Ce mec savait jouer avec sa bouche, et je ne donnais pas cher de mon cul par la suite, enfin, si je le laissais faire. Néanmoins, plus il me suçait, plus je me sentais au bout du rouleau, plus je sentais la chaleur dans mon bas ventre se rependre, comme si je n'allais pas tarder à jouir, et pourtant, il se stoppa, me laissant le souffle complètement coupé. Je gardais les yeux clos un instant alors que mon cage thoracique montait et descendait au rythme de ma respiration irrégulière. Je finissais par le regarder, en souriant, et reposait mes talons contre le siège du canapé, lui adressant un léger sourire. " Pourquoi je ferrais ça..? " Après tout, il disait qu'il préférait les garçons qui ne lui obéissaient pas toujours, je jouais avec mes règles également. Je me redressais légèrement, toujours en souriant.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 15:56


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Quel pied sérieux de pouvoir le sucer. Cela pouvait paraître super con mais je prenais un plaisir tout particulier à goûter aux sexes de mes conquêtes. Bien que je sois un adepte des fellations, je trouvais qu’en offrir aux autres était bien plus excitant que d’en recevoir une. Depuis le temps j’avais appris à parfaire ma technique, à analyser les siennes pour savoir ce qui était agréable, quand je devais accélérer, quand je devais calmer le rythme. Mais ce que je préférais, c’était entendre mes partenaires exprimer leur plaisir. Ca c’était le must, la chose qui faisait grimper ma propre excitation à vitesse grand v. Avec Nao je ne pouvais pas être plus chanceux puisque ce dernier avait tendance à être plus expressif et bruyant. Ceux qui se contenaient ou bien qui restaient stoïque tout du long n’avaient aucun intérêt à mes yeux. Les sucer me permettait bien souvent de savoir si oui ou non ils étaient du genre à apprécier mon cadeau sans avoir besoin de se montrer discret et Maddox répondait à ce critère non négligeable. Un vrai bonheur pour mes oreilles.

Lorsque j’estimais qu’il était temps de m’arrêter, je n’y allais progressivement et me contentais de reculer pour lâcher son sexe pourtant gorgé de plaisir. Techniquement il ne m’aurait fallu que de quelques coups de langues supplémentaires pour recueillir la monnaie de ma pièce mais je n’étais pas aussi facile à avoir. Si je le faisais jouir là tout de suite, rien ne m’assurait qu’il s’occuperait de mon état ou me porterait de l’intérêt. Oh non. Je préférais le garder en éveil pour éviter qu’il ne fuit par la suite. Toujours à genoux sur le sol, je lui ordonnais de se retourner et arquais l’un de mes sourcils face à son refus. Il me demandait pourquoi il devait faire ça et un fin sourire se dessinait sur mes lèvres. « Parce que t’as pas le choix ? » Dans tous les cas je devinais bien qu’il ne faisait que me chercher et sans attendre une réponse, je me redressais pour attraper ses bras et le tirer afin de l’avoir à ma hauteur. Puis je le retournais tout aussi vivement et le repoussais contre le canapé. « Et bien voilà, tu vois c’est pas si dur » Ma force était de loin supérieure à la sienne et par conséquent je pouvais le manipuler comme une marionnette sans la moindre difficulté. Content de moi, je me reprenais ma place initiale sur le sol et me penchais pour mordiller l’une de ses fesses. « Hm je savais depuis le début que t’étais puceau, au fond j’avais raison » Cela ne comptait pas qu’il ait eu des conquêtes puisqu’il n’avait jamais été dominer. Amusé et intrigué, je claquais l’une de ses fesses pour continuer à le provoquer gentiment avant de me pencher une nouvelle fois pour faire coulisser ma langue entre ses fesses. Plus je me rapprochais de son intimité et plus je ralentissais jusqu’à arriver à destination. Les yeux clos, je jouais sur cette partie de son corps encore vierge, traçant son contour du bout de ma langue. Je me demandais s’il aimait ça. A priori il ne devait pas y avoir eu droit régulièrement puisqu’il était dominant mais ça pouvait arriver. Pour le surprendre, je tentais une première approche en forçant l’entrée à l’aide de ma langue, le pénétrant d’un simple petit centimètre à peine. Puis je recommençais. Attendant simplement qu’il réagisse pour savoir si cela lui plaisait ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 16:11


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Je jouais comme toujours, et lorsqu'il me demanda, après m'avoir laisser tout chancelant avec une érection qui me faisait plus que souffrir, de me retourner, je refusais de le faire. Du moins, pour le moment. Ca ne voulait pas dire que je n'allais pas le faire par la suite, juste.. Je voulais jouer, voir sa réaction face à mon refus, et même si j'essayais de la deviner, je savais bien que je ne pouvais pas être sûr à cent pour cent, donc, c'était pour ça que j'avais tenter le jeu. Je haussais alors un sourcil à sa réponse. " On a toujours le choix. " un petit sourire sur les lèvres, je le laissais néanmoins me manipuler comme il le voulait pour que je sois dans la position qu'il voulait. Je laissais mes mains s'accrochées au dossier du canapé, mon front posé entre. J'avais l'impression d'être nu, alors que je ne l'étais pas complètement, complètement ouvert pour lui alors que.. pour le moment, ce n'était pas ce que je voulais. Si il pensait pouvoir me baiser ce soir, il se trompait. Je n'étais pas comme l'une de toute ses putes qui écartaient les cuisses sans rien dire. J'avais réussi à garder une part de pureté, certes minime, et je ne comptais pas la perdre auprès de quelqu'un qui me considérait comme un vide couille. Quitte à devoir le sucer pour le soulager, je n'irais pas plus loin que les préliminaires. Enfin, je disais ça mais bon.. tout pouvait arriver. Je laissais un vague couinement sortir de mes lèvres lorsqu'il s'attaqua à ma fesse avec ses dents. " Seulement à moitié raison. " grognais-je doucement tout en fermant légèrement les yeux. J'étais loin d'être détendu dans cette position, je me l'étais imaginé plusieurs fois mais je ne pensais pas que cela pouvait être si .. gênant au final, même si cela restait une position que je trouvais divinement érotique. Je laissais un léger soupir passer mes lèvres alors que je sentais sa langue passée sur une de ses zones encore vierges chez moi. J'avais déjà senti une langue passer par là, mais moins délicatement. Ce qui rendait la chose beaucoup plus agréable. Et je me laissais faire, laissant des soupirs passés la barrière de mes lèvres alors que mes doigts serraient le cuir du canapé. Néanmoins, en sentant sa langue forcée l'entrée de mon intimité, je me crispais un peu plus, alors qu'un gémissement sortait de mes lèvres. C'était une réaction totalement contradictoire, ma voix montrait que j'appréciais alors que mon corps essayait de rejeter l'intrus. Et pourtant, j'appréciais cette.. intrusion. Elle n'était pas brusque du tout, mais ça ne m'empêchait pas d'y prendre du plaisir, laissant ma voix démontrer à Ah In que ce qu'il faisait me plaisait. Certes pas au point de crier comme Nao, mais bon.. De toute façon, je n'étais pas Nao, je ne le serrais jamais, ne le remplacerais jamais, et je ne lui ressemblais absolument pas. On avait juste le sang, en commun.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 17:44


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

Il pensait avoir le choix. C’est ce qui faisait de moi un parfait manipulateur. Je lui donnais l’impression de pouvoir choisir certaines choses, je lui laissais des libertés et ne me montrais pas sous un angle trop mauvais histoire de l’amadouer. Puis, lorsqu’il serrait plus ou moins en confiance, je lui montrerais une autre facette de ma personnalité, celle qui n’apprécierait sans doute pas. Celle que j’avais généralement lorsque j’étais en présence de putes ou de dealers que je devais descendre. Je n’avais aucune pitié, même pas pour lui et ce, malgré le fait qu’il soit le frère de mon copain. Même Nao savait à quel point je pouvais devenir fou et me défouler sur lui. Avec le temps, il avait juste compris comment me calmer lorsque ça arrivait mais il n’était pas rare que je lui fasse du mal par moment. « Oui, sans doute » Il avait peut-être le choix selon lui mais au final, je venais de le retourner pour le placer dans la position qui m’intéressait. Son cul joliment offert à ma personne, je l’observais sans gêne pendant quelques minutes avant de commencer à goûter à son intimité. Non sans cacher une certaine excitation à l’idée d’être, sans doute, le premier à m’amuser à cet endroit, ma langue jouait sur son intimité, la léchant avec une douceur extrême pour ne pas le crisper davantage. Car il l’était malgré l’assurance dont il faisait preuve depuis que nous avions commencé à nous amuser. Je pouvais sentir son muscle se tendre lorsque ma langue forçait l’entrée. Ses jambes aussi étaient crispées mais cela me faisait sourire. Afin de tester ses limites et ce qu’il supportait, je le pénétrais la première fois d’un petit centimètre et recommençais plusieurs fois, l’habituant pour ne pas le crisper davantage. Mes doigts caressaient ses cuisses avec douceur alors que je le pénétrais plus profondément. Puis je m’arrêtais pour sucer mon index, l’enduisant de salive pour le lubrifier au maximum. Mes lèvres revenaient par la suite se poser sur sa fesse pour l’embrasser avec douceur, partant dans l’idée qu’il ne s’imaginait pas ce qui allait suivre. Il valait mieux qu’il ne sache pas histoire qu’il ne soit pas tendu. Puis je dirigeais mon index jusqu’à son intimité avant de l’enfoncer lentement entre ses chairs. Je n’attendais pas de le voir avoir mal pour continuer à l’enfoncer. Puis je lui laissais le temps de s’y habituer et me mettais à bouger mon doigt, le faisant aller et venir entre ses chairs que je sentais tendues malgré tout. « Détends toi…T’es trop crispé là » Je soufflais, légèrement agacé alors qu’au fond il n’y pouvait strictement rien. Sauf que parfois je n’avais pas de patience et là c’était le cas. « Tu veux un joint ? Peut-être que ça te détendra avant que je te saute, sinon tu vas crever » J’étais cash mais je ne ressentais pas le besoin d’être plus doux dans mes propos. J’avais dans l’idée de le sauter, peu importe ce qu’il en pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 17:56


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Sa langue n'était pas dérangeante, loin de là. Elle glissait en douceur sur ma peau, et c'était plutôt agréable, je devais bien l'avouer, néanmoins.. je ressentais tout de même cette gêne. Non pas une gêne dû au fait que j'allais sans doute baiser avec le mec de mon grand frère, non. Une gêne dû au fait que sans que je le veuille vraiment, j'allais me faire dépuceler par ce mec là. J'aurais préféré garder ma virginité pour quelqu'un d'autre, c'était clair. Mais je savais que si je l'arrêtais maintenant, il allait me pourrir, et je ne voulais pas que ça arrive, et je savais qu'il n'était pas assez tolérant pour s'arrêter en si booon chemin. Et je le savais de Nao. Puisque c'était lui qui avait dépuceler Nao, Nao l'ancien dominant. Oh que non qu'il n'avait pas écouter ses plaintes de douleur la première fois, alors qu'il lui avait demandé d'arrêter. J'aurais vraiment préféré que cela se passe autrement pour le coup. Mais j'étais allez trop loin, j'avais laisser le jeu aller trop loin, et maintenant, je réparais les pots cassés ou du moins, j'allais les réparer. Je me crispais légèrement à chaque fois que sa langue rentrait en moi, et au final, je m'habituais petit à petit à cette présence humide, même si ça restait étrange. Pas désagréable mais la sensation était étrange. Néanmoins, je préférais ne pas imaginer ce qui allait venir après, même si je le savais. Je savais très bien ce que j'allais prendre par la suite. Et j'avais beau me dire que je n'allais pas être sur le tableau de chasse de Ah In, je finissais quand même par être dessus. Pas de bol Maddox, tu tombes toujours dans le panneau. Je laissais un léger gémissement de douleur passé furtivement la barrière de mes lèvres lorsque je sentis un de ses doigts entré entre mes chaires à la place de sa langue. Je ne tardais pas à fermer les yeux tout en posant mon front contre le dossier du canapé, les lèvres serrées. C'était douloureux. C'était pas non plus insupportable, mais plus je me crispais à cause de la tension, plus ça devenait dangereux. De plus, mon corps semblait vouloir expulser la chose qui entrait en moi. Je grognais à sa remarque, comme si je ne savais pas que j'étais tendu là. Mais il fallait dire que j'avais pas l'exemple du mec parfait derrière mon cul pour me détendre non plus hein. "Non merci.." crachais-je presque lorsqu'il me proposa un joint. Je n'avais aucunement envie de fumer, et je doutais que mes poumons allaient apprécier ce genre de chose là tout de suite. Je me contentais de souffrir en silence et d'essayer de m'y faire un minimum. De toute façon, comme il l'avait dit, je n'avais pas le choix. J'avais jouer au con, j'assumais. A trop jouer, on s'en brûle les doigts. Sauf que là,c 'est pas mes doigts qui vont brûler, mais mes fesses.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
avatar
Date d'inscription : 03/08/2014
Messages : 132

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 18:38


En science, la seule constante est le changement.

feat maddox

La première fois était toujours désagréable. Toujours douloureuse pour celui qui subissait la pénétration mais il fallait bien y passer. Je n’étais jamais passé par cette étape puisque j’étais clairement un dominant et ne comptais pas tester cela. Je n’étais pas particulièrement envieux des mecs qui aimaient se prendre des bites dans le cul. Lorsque je les voyais marcher comme des canards après des ébats un peu trop passionnés, j’avais pitié pour eux. Je ne jalousais pas du tout, oh que non ! Malgré tout, j’essayais de le préparer histoire de ne pas lui déchirer ce qui lui servait d’anus. Il me tuerait si je le blessais et nous serions bien cons d’aller à l’hôpital pour cela. Ainsi, je glissais mon index dans son intimité après l’avoir abondamment lubrifié et le faisais coulisser. Ses chairs se tendaient face à cette intrusion et je soupirais. Je voulais le baiser la tout de suite, pas dans deux heures…Toutefois je restais plus ou moins calme et me contentais de me pencher pour embrasser son dos et y balader ma langue lentement. Par endroit, je la marquais sans gêne histoire d’être certain qu’il comprenne ce que cela signifiait. Au fur et à mesure que les minutes passaient, j’accélérais le rythme malgré le fait qu’il soit encore crispés. Je terminais par insérer un second doigt pour rejoindre le premier et continuer à l’habituer. Ce n’allait pas être facile si on continuait dans cette voie. « Comment ça va ? Ne doutes pas de mes capacités, c’est toujours douloureux au début, t’as du le remarquer avec tes conquêtes à moins que ça ne soit que des habitués » Ce qui était sans doute le cas. Après tout qui avait envie de perdre du temps avec des puceaux alors qu’il était possible de trouver des tas de mecs qui n’attendaient que de recevoir des queues ? Quelques minutes plus tard, je sortais mes doigts de son intimité et les enfouissais dans ses cheveux pour le forcer à se redresser. Puis je le retournais face à moi et appuyais sur ses épaules pour qu’il se baisse. Un sourire se nichait sur mes lèvres lorsque je débouclais ma ceinture. Je baissais ensuite ma braguette et descendais mon jeans jusqu’à mi cuisses. « C’est assez clair à mon avis » Il n’allait peut-être pas m’écouter mais franchement il valait mieux pour lui qu’il le fasse s’il tenait à sa vie. L’une de mes mains se glissait dans mon propre boxer pour se saisir de mon propre sexe que je sortais de sa cachette peu de temps après pour le présenter à ses lèvres. « Allez mon chou, tu suces, okay ? Il vaut mieux que tu m’obéisses là~ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t169-lim-ah-in-stay-away#1500 http://wtfck.easyforum.fr/t177-lim-ah-in-wanna-meet-the-devil#15
avatar
Date d'inscription : 24/08/2014
Messages : 216

# J'suis bien mal
Phase 2, sniff


http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   Sam 6 Sep - 18:50


En science, la seule constante est le changement.

feat ah in.

Je ne doutais absolument pas du fait que la première fois était douloureuse, j'en avais déjà baiser un qui y passait pour la première fois. Et au lieu de prendre une demie heure, ça en avait prit deux. Mais bon, ça ne m'avait pas gêné pour le coup, bien au contraire. Mais là, c'était moi qui était à quatre pattes, avec un doigt entre mes chaires crispées, et je n'avais qu'une envie : c'était qu'il dégage et qu'il me laisse tranquille parce que je ne pouvais juste pas supporter ça pour le moment. C'était inconcevable. Là de suite, je ne voulais pas, mon esprit ainsi que mon corps refusait ce genre d'intrusion. Tout le désir que j'avais eu pour lui peu de temps avant c'était évaporé, et je désirais juste aller me glisser sous la douche pour éviter qu'il me touche à nouveau. Seulement, ça ne semblait pas être dans ces plans puisqu'il enfonça un second doigt qui me coupa ma respiration sur le moment. C'était horrible. J'avais l'impression qu'on me déchirait de l'intérieur, que ma peau se déchirait, et je sentais mes doigts tremblés sous la douleur. C'était horrible, un vrai calvaire pour le coup. Je serrais les dents et gardais les yeux clos, et heureusement pour moi, il ne pouvait pas voir mon visage. Peut-être que s'il m'embrassait ça passerait, mais visiblement, il n'embrassait que Nao, alors soit, je n'allais pas le forcer non plus. J'avais l'habitude d'embrasser mes conquêtes moi, mais si ce n'était pas son cas, comme dit, je n'allais pas le forcer du tout. " C'est horrible.. " répondis-je d'une voix légèrement brisée, ne prenant même pas la peine de lui lancer une remarque acerbe sur le reste de sa phrase. J'en avais pas envie, et je me concentrais bien trop sur la douleur pour me concentrer sur autre chose. j'avais juste envie de me tirer une balle pour le coup. Je laissais un soupir de soulagement sortir de mes lèvres lorsque je sentis ses doigts partir avant que je ne grogne lorsqu'il m'attrapa par mes cheveux pour finalement me mettre face à lui. Je le regardais déboucler sa ceinture et descendre son pantalon. Bon bah oui, là, c'était clair mais en même temps, je lui devais bien ça pour le coup. Je soupirais et l'observais sortir son membre de son caleçon, et me rapprochais légèrement. Je glissais mes doigts sur la base de son sexe pour le maintenir avant de rapprocher mes lèvres de son extrémité. Je laissais ma langue venir titiller le bout pour finalement lécher son gland en entier avant de descendre sur sa longueur que je léchais sans me gêner. Je fis ce petit manège pendant quelques secondes avant de remonter sur son extrémité que je suçotais légèrement avant de prendre son sexe en bouche, le prenant entièrement pour commencer avant de remonter lentement et de commencer des vas-et-viens lents mais profond, le prenant en entier à chaque fois tout en creusant les joues. Je ne savais peut-être pas me faire baiser, mais je savais sucer.


fucked up world.
≈Sex and love and guns, light a cigarette. It’s a fucked up world, What do you get from it?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wtfck.easyforum.fr/t257-yang-maddox-peter-pan-never-fails http://wtfck.easyforum.fr/sta/Yang%20Maddox
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En science, la seule constante est le changement. (hot)   

Revenir en haut Aller en bas
 

En science, la seule constante est le changement. (hot)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Installer plusieurs logiciels en une seule opération
» Changement de motrice en tête de train
» Impossible d'avoir une seule fenêtre a chaque action
» Comment récuperer les tracés, suite à un changement de PC.
» Changement des unites de mesures sur ZUMO 660

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Le bordel :: Les rps à la poubelle.-